• Nos différents livres

    COMMENT DEMEURER FERME DEVANT LES ADVERSITÉS ? LES OBSTACLES ET LES EPREUVES DE TOUS GENRES ? LE SECRET: La FOI
    Votre livre " BÂTIR SUR LE ROC" vous détaille les trois étapes à suivre pour demeurer fermes, inébranlables et inattaquables devant les obstacles de tous genres.
    Procurez-vous ce livre pour que votre foi triomphe et obtienne louange, gloire et honneur.

     

    Achetez via Paypal

    DÉSIRIEZ-VOUS PLUS D'EXPLOITS DANS VOTRE VIE ? LE SECRET: Laissez-vous conduire par le Saint Esprit

    Le but de ce livret est de vous montrer les étapes à suivre pour enfin se laisser conduire « intérieurement » par le Saint Esprit. Car ne l’oublions pas, en effet, nous dit Paul « Ceux-là sont fils de DIEU qui sont conduits par l’Esprit de DIEU » (Rm 8 ,14).

    Et ceux qui sont conduits par le Saint Esprit vont de gloire en gloire. Procurez- vous ce livre pour que la gloire soit votre partage.

     

    Achetez via Paypal

    L'Onction comme un torrent pour que rien ne soit trop difficile pour nous dans notre vie à l'image du prophète Élisée qui reçût une double part de l'onction d'Elie.

    Ce produit eBook vous détaille comment faire pour laisser couler cette onction de sorte à ce que désormais rien ne soit trop difficile pour vous.

     

    Achetez via Paypal

    Celui qui demeure en moi et en qui je demeure porte beaucoup de fruit, car sans moi vous ne pouvez rien faire. Dieu demeure en nous depuis notre Baptême. Dans cet eBook, vous y découvrirez les deux étapes pour comment faire pour demeurer en Dieu et porter du fruit à tous égards dans votre vie.

     

    Achetez via Paypal

    Longtemps, nous avons pris des résolutions pour nous sortir de la vie du péché, mais cela n’a abouti à rien. Aujourd’hui, avec cet ebook, écoutons la voix de Dieu qui nous appelle à compter sur son Esprit qui habite notre cœur, pour nous tirer de l’esclavage du péché. Et puisque, l’Esprit habite notre cœur depuis le baptême, la prière devient l’unique moyen pour permettre à ce même Esprit d’agir en notre faveur pour nous arracher au pouvoir du péché.
    Dans cet ebook , vous découvrirez comment par l'Esprit, il est possible de vivre et de ne plus pécher.

     

    Achetez via Paypal

    Dans cet eBook, je montre comment faire pour obtenir cette vertu qu'est la PURETÉ DE CŒUR, vertu sans laquelle nul ne peut voir Dieu. Pour l'obtenir, il faut impérativement suivre ces trois étapes:

    • Raviver le Saint Esprit en nous reçu au Baptême
    • Marcher sous l’impulsion de l'Esprit
    • Par l'Esprit, sceller la communion avec la TRINITÉ de sorte à ce que le Sang de Jésus nous purifie sans cesse confère 1 Jn 1,7.

    Dans cet eBook, vous découvrirez de manière détaillée ces trois étapes à franchir qui vous permettrons de pratiquer cette vertu avec des exemples à l'appui.

     

    Achetez via Paypal

    Dans sa lettre aux romains, Paul commence par faire la distinction entre "ce que je veux" et "ce que je fais" : il y a en moi "l'homme qui veut" et "l'homme qui fait", et ce n'est pas le même homme. L’homme intérieur est celui qui veut faire la volonté et « prend plaisir à la loi de Dieu » (Rm7, 22). Ainsi dans cet eBook, nous allons donner les trois étapes à franchir de sorte à ce que l’homme intérieur grandisse en nous pour accomplir le vouloir divin. Comme le dit cette parole de l’Evangile de Jean : « Il faut qu’il grandisse et que moi, je diminue » (Jn3, 30).

     

    Achetez via Paypal

  • FORMATIONS

    humaines et religieuses

    ‹‹ COMMUNION, FRUIT

    DE L’ESPRIT››

    (1 Co.12,12-13).

     

     

     

    Ce thème tiré de la 111ͤ assemblée plénière de la conférence des évêques de mon pays m’a donné inspiration et besoin d’écrire.

    Tout en écrivant, notre but désormais, comment recueillir cette ‹‹ COMMUNION ›› qui est nous le savons fruit de l’Esprit Saint confère (1Co.12,12-13). Tout ceci pour soutenir les évêques dans la réalisation de leur vision.

     

    Communion, fruit de l’Esprit sous-entend que, nous avons semé l’Esprit pour enfin vouloir récolter son fruit. En cela, nous devons nous en convaincre. C’est ce que dit Saint Paul la semence appelle la ‹‹RÉCOLTE›› (Ga 6,7). En vue de récolter la communion il nous faudra auparavant semer l’Esprit. Car il est l’arbre qui produit la communion. Ainsi donc, la parole s’accomplit : « Celui qui sème pour l’Esprit, récoltera ce que produit l’Esprit » (Ga 6,8).

     

    Dès lors que nous avons éclairé nos prémices, nous pouvons en toute tranquillité aborder notre thème, tout en montrant comment pouvons-nous recueillir de la communion qui nous le savons est fruit de l’Esprit.

    Pour ce faire, que devons-nous savoir ? Ceci constitue la première partie de notre cheminement.

     

    1-Que devons-nous savoir ?

     

    Rappel de notre catéchisme, depuis le Saint Baptême reçu, nous avons en nous, cette semence (communion) de l’Esprit.

    Dès lors que le baptême nous a conféré une telle semence, c’est alors que, nous sommes dans les dispositions requises pour produire ce que nous sommes.

    Sachant que tout arbre produit suivant son espèce ‹‹… Que les arbres fruitiers qui, selon leur espèce, portent sur terre des fruits ayant en eux-mêmes leur semence›› (Gn1,11). Ainsi, depuis le Saint Baptême cette semence de l’Esprit est jetée dans notre cœur et c’est là qu’elle réside alors nous pouvons produire cette communion du faite que nous portons sa semence en nous.

    Si tel est le cas, dès lors, le baptême devient d’un grand secours vers la réalisation de notre but.

    Suivant qu’il est écrit : ‹‹ En effet, la puissance divine nous a fait don de tout ce qui est nécessaire à la vie et à la piété… ›› (2 P 1,3).

    Ainsi dit et ainsi libellé, il nous faut désormais prendre connaissance de ce don de Dieu en nous. Je crois que dans cette optique que Saint Paul invitait son fils Timothée en ces termes : ‹‹ Ne néglige pas le don de la grâce qui est en toi, qui te fut conféré par une intervention prophétique, accompagnée de l’imposition des mains par le collège des anciens ›› (1Tim 4,14). Au verset suivant, il ajoutera voilà ce que tu dois prendre à cœur. Voilà en quoi il te faut persévérer. (V.15). Et dans sa seconde lettre, lui rappellera ce qu’il doit désormais chercher à accomplir et ce, avec empressement car il le dit en début de lettre : ‹‹ C’est pourquoi je te rappelle d’avoir à raviver le don de DIEU qui est en toi depuis que je t’ai imposé les mains. ›› (2Tim1, 6).

     

    Telle est pour l’Apôtre l’UNIQUE NÉCESSAIRE à accomplir autrement dit la condition SINE QUA NONE pour la suite du chemin.

    En vue de recueillir cette communion fruit de l’Esprit il nous faudra auparavant obéir à ces deux principes énoncés ci-dessus.

    Il nous faut absolument éveiller le SAINT ESPRIT en nous pour porter son fruit.

     

    Sachant que cette semence de l’Esprit est en nous et quand bien même elle est la plus petite des plantes potagères, devenue grande, elle les dépasse toutes comme le confirme l’Évangile de Mathieu en ces termes : ‹‹ C’est bien la plus petite de toutes les semences ; mais, quand elle a poussé, elle est la plus grande des plantes potagères : elle devient un arbre, si bien que les oiseaux du ciel viennent faire leurs nids dans ses branches.

    Cette parabole d’Évangile vient encore pour redoubler notre effort dans notre marche vers le but. Dès lors que devons-nous faire pour raviver l’Esprit en nous. Nous abordons là la seconde partie de notre enseignement.

     

    2- Que devons-nous faire pour raviver l’Esprit en nous ?

     

    Plus que tout, nous disent les Pères de l’Église, la prière devient l’UNIQUE NÉCESSAIRE à accomplir pour raviver l’Esprit en nous. Et pour confirmer, St Luc d’ajouter : « le Père céleste donne l’Esprit Saint à ceux qui le lui demandent»(Lc 11, 13). A ce niveau de prière, certes il faut prier mais il convient de le faire avec le cœur, car c’est là que réside l’Esprit et non pas comme ces hypocrites dont parle Jésus dans l’évangile : « Ce peuple m’honore des lèvres, mais son cœur s’éloigne de moi »(Mth 15,8). D’où l’expression la prière avec le cœur. Et que peut bien signifier cette expression ? Comme son nom l’indique, c’est prier en y mettant son cœur. C’est aussi prier en écoutant les mots de la prière. C’est enfin être attentif à la prière qui sort de notre bouche et la faire avec amour.

     

    Et, en ce domaine pour nous catholiques, le Rosaire ou encore le chapelet par son « volume » et le temps qu’il requiert pour le dire, nous est bénéfique pour éveiller l’Esprit reçu au saint Baptême. Et c’est dans cette optique que notre mère du ciel nous invite aujourd’hui encore avec ces apparitions reconnues dans l’Eglise, elle insiste sur la prière persévérante : « Priez, Priez,…beaucoup », comme si elle nous livrait le secret de sa propre vie : « Quant à Marie, elle retenait tous ces évènements et les méditait dans son cœur » (Lc 2,19;51). Pour ce qui est de la prière, nous devons dire notre Rosaire chaque jour avec le cœur, comme si nous jetons la semence en terre comme le dit l’évangéliste Marc en ces termes: ‹‹ Il en est du royaume de DIEU comme d’un homme qui jette la semence en terre : qu’il dorme ou qu’il soit debout, la nuit et le jour, la semence germe et grandit, il ne sait comment. D’elle-même la terre produit d’abord l’herbe, puis l’épi, enfin du blé plein l’épi. Et dès que le blé est mur, on y, met la faucille, car c’est le temps de la moisson ›› (Mc 4,26-29). C’est ainsi qu’il en sera pour nous, lorsque nous nous mettrons résolument à l’œuvre de la prière.

    L’Esprit germera et grandira même on ne s’aura comment, et un jour nous nous verrons entrain de porter ses fruits entres autres celui de la ‹‹ COMMUNION ››.

     

    Sur le chemin vers l’acquisition de notre fruit, c’est comme dit la lettre adressée aux hébreux : ‹‹ C’est d’endurance, en effet, que vous avez besoin, pour accomplir la volonté DIEU et obtenir ainsi la réalisation de la promesse›› (He 10,36). Nous avons besoin d’endurance pour que cette semence en nous pousse grandisse et devienne un arbre pour donner son fruit. Il nous appartient d’entretenir la semence surtout en l’arrosant avec la prière, mais il ne nous appartient pas de la faire grandir cela relève de Dieu. Nous, nous plantons et arrosons, mais c’est à Dieu que revient la croissance et ceci a été bien compris de ces deux serviteurs Paul et Apollos en ces termes : Moi, j’ai planté, Apollos a arrosé, mais c’est Dieu qui faisait croître. Ainsi celui qui plante n’est rien, celui qui arrose n’est rien : Dieu seul compte, lui qui croître. Dès lors, tout notre agir chrétien devient de travailler en arrosant notre semence avec de la prière pour plus tard récolter le fruit. Ainsi dit que celui qui a des oreilles entende et se mette dès lors au travail. Terminons ainsi nos propos avec cette prière :

    Puisse Marie, modèle des Chrétiens, femme de grande patience, nous aider dans cette endurance de la prière pour enfin obtenir ce fruit de l’Esprit : la communion.

     

     

     

    Marie-Noëlle Thabut lit et commente l'intégralité des lectures du 3ème dimanche de carême, année A. En marche vers dimanche du 15/03/2020.

     

    Cliquer ici

     

     

     

     

     

     

     

    Message de la Vierge de Medjugorje du 25 mars 2020

    Cliquer ici

     

     

     

     

     

  • Page des livres

    Twitter

    Instagram

  • Offices en direct

    Suivez et priez en direct les offices du jour

  • Lectures de la Messe

    Recevez gratuitement la lecture du jour